En plein cœur!

Le carnet littéraire des libraires

VISIONS

Alexis Mandeville
Front froid
2024
Une lecture récente et marquante pour votre libraire
Une chronique de
David

Encore une excitante proposition des éditions Front Froid! Ce livre est-il une perle de littérature populaire des années 1940s? Il en a l’air en tout cas!

Voici pour vous une œuvre de rétro-futurisme (la manière dont on voyait les années 2000 dans les années 1930 à 1960) dans la plus pure esthétique.

En quelques mots, nous sommes emmenés à la grande cité d’Urbitopia, point central d’un multivers que Mandeville construit habilement. Il s’y déploie de nombreuses aventures et péripéties qui nous laissent entrevoir une impressionnante richesse narrative.

Cosmopithèques, scientifiques mégalomanes, agents secrets à la volonté inébranlable, mariages inter-espèces et publicités à l’humour décalé ne sont que quelques-uns des ingrédients qui composent ce monde et ce livre. On y trouve même un étrange ouvrage titré ‘’Visions’’, et il semble impossible de détruire..!

Alexis Mandeville charmera à coup sûr les amateurs avec cet exercice de style parfaitement exécuté.

Vivement les volumes suivants!

Je veux le lire!

Palestine : Un féminisme de libération

Nada Elia
Éditions du remue-ménage
2024
Une lecture récente et marquante pour votre libraire
Une chronique de
Marjolaine

Voici un tout petit livre qui ne laisse personne indifférent !

Dans cette édition micro de remue-ménage, on retrouve une sélection de textes écrits par Nada Elia, enseignante et auteure palestinienne vivant présentement aux États-Unis. Traduits par Liza Hammar et Francis Dupuis-Déri, les textes présentés nous permettent de mieux comprendre l'importance de la lutte des femmes palestiniennes et de la communauté queer en plus de déconstruire les mythes qui planent sur elles. Faire la lecture de ce micro-essai, c’est réaliser combien la question du féminisme est intrinsèquement liée à la libération de la Palestine.

La collection micro r-m est parfaite pour en apprendre davantage en peu de pages en plus d'être le livre de poche par excellence! (Je vous jure, ces petits livres peuvent se glisser partout. C'est maintenant mon meilleur allié durant les soupers de famille houleux...)

N'hésitez pas à découvrir la collection!

Je veux le lire!

Les naufragés du Wager

David Grann
Éditions du Sous-sol
2023
Une lecture marquante pour votre libraire
Une chronique de
Sylvain

18e siècle, au cœur d’une guerre territoriale et commerciale, l’Angleterre envoie une flotte défier l’empire espagnol. Mal préparée, mal équipée, l’expédition sombre au cap Horn. Tout le monde pense l’équipage perdu… Mais neuf mois plus tard, une trentaine de marins (sur un équipage de 250), affamés et épuisés, réapparaît au Brésil ! De retour en Angleterre, chacun fait son rapport. Les histoires de mutinerie, de meurtre (et même de cannibalisme) côtoient les récits de bravoure et d’exploits face aux éléments (naturels) et au désespoir (humain)…

David Grann, en se basant sur les journaux intimes de certains marins, sur les récits publiés une fois leur retour en Angleterre et sur les comptes-rendus de procès, nous livre un formidable récit d’aventures ! Des préparatifs bâclés au naufrage, des conditions de (sur)vie sur une île au large de la Patagonie aux tentatives ratées pour rallier la terre, jusqu’au retour en Angleterre, nous accompagnons ces malheureux dans un livre fascinant, brillamment écrit, à la fois documentaire et suspens.

Un livre que j’ai lu d’une traite !

Embarquez, accrochez-vous, et tant pis pour le mal de mer !

Je veux le lire!

TAUREAU TAUREAU

Jean-Christophe Réhel
Del Busso éditeur
2024
💥 EN PLEIN COEUR 💥 Une lecture récente et marquante pour votre libraire!
Une chronique de
Marjolaine

Lire Taureau Taureau, c'est s'embarquer dans la vie d'un gars solitaire qui parle de la météo, de ses voisins et des petites amertumes de la vie quotidienne, mais aussi de la lumière qui parvient toujours à percer la grisaille de la monotonie.

Dans son recueil, Réhel tangue entre des vers doux-amers. Il porte sur papier une rythmique forte qui renverse constamment le ton de ses poèmes pour surprendre son lectorat. Encore une fois, il sait se jouer des mots pour leur donner un sens nouveau, rappelant son précédent recueil, ''Les volcans sentent la coconut".

La couverture pourrait laisser croire à un décor de Trois fois par jour, mais ici, les recettes ont toutes une touche citronnée qui pince le/la lecteur.trice au bon endroit.

Une lecture à l'image du printemps qui hésite à s'amorcer!

Je veux le lire!

ALPINISTES DE STALINE

Cédric Gras
Point Aventure
2023
Une lecture récente et enthousiaste de votre libraire
Une chronique de
Sylvain

Les frères Abalakov furent deux alpinistes hors pair. Nés au début du XXe siècle en Sibérie, ils se démarquèrent par leur talent précoce. Ils gravirent les plus hauts sommets de l’URSS; leurs expéditions étant encouragées et soutenues par la propagande soviétique… Avant de passer dans le tordeur des purges staliniennes.

Cédric Gras, dans un travail de recherche allant des archives du KGB aux montagnes du Pic Lénine, nous relate leur histoire. Exploits sportifs et enjeux politiques, fraternité et trahison, gloire et déchéance forgèrent un destin romanesque et dramatique.

“Alpinistes de Staline” est édité chez POINT AVENTURE. Une collection qui réunit des expériences inédites, des récits d’aventures extrêmes (pôle nord/sud, Amazonie, alpinisme, etc.) qui sont autant d’appels au dépassement et à la liberté. 

Personnellement, je trouve ça fascinant et trippant! Une belle sélection vous attend à la Librairie Appalaches!

Je veux le lire!

Culbuter le malheur

Beata Umubyeyi Mairesse
Mémoire d'encrier
2024
Une lecture récente et marquante pour votre libraire
Une chronique de
Marjolaine

« Culbuter le malheur », paru en janvier dernier chez Mémoire d’encrier, est un recueil de poésie nécessaire dans notre littérature qui commémore les 30 ans du génocide des Tutsis au Rwanda (1994-2024). Génocide qui, rappelons-le, n’a duré que trois mois et a fait près d’un million de morts.

Dans sa poésie, Mairesse raconte avec justesse et nuances les émotions qui sont restées après le génocide, soit les blessures qui demeurent cachées dans les recoins les moins soupçonnés de nous, mais aussi l’espoir de s’en remettre.

« Culbuter le malheur » a cette force de mettre à l’histoire, ailleurs que dans les manuels scolaires, ce qui s’est produit durant le génocide. En fait, le recueil de Mairesse permet de rendre compte d’un autre versant de cette réalité. Par cet acte d’écriture, elle consigne bien plus que les faits, elle y consigne l’humanité dans sa plus grande vulnérabilité, sans avoir à inventer une histoire fictive pour porter l’ampleur de ces sentiments. Les brides de la poésie ici offrent l’espace aux émotions de se déployer au-delà du recueil, en plus de créer un lieu où les survivant·e·s du génocide peuvent vivre avec l'auteure le deuil de ces événements traumatisants.

Je veux le lire!

MON FRÈRE

David Chariandy
Héliotrope
2024
Une lecture récente et enthousiaste de votre libraire
Une chronique de
Sylvain

Le Park, banlieue de Toronto. Un ghetto, où la population multiethnique se débrouille comme elle peut, entre déracinement, petits boulots, drames quotidiens, moments de bonheur éphémères.

C'est là que le jeune Michael grandit, observe, apprend à cacher ses faiblesses et à se tenir loin des problèmes. Il peut compter sur son grand frère Francis, qui prend soin de lui et de sa mère. Charismatique, protecteur, Francis est aussi sur le point de rupture, habité par une révolte qui le gruge. Il trouve refuge au Desirea’s, un salon de coiffure, théâtre de petites combines et discothèque improvisée, où il s'exerce aux tables tournantes avec son ami Jelly.

Jusqu'au jour où le point de rupture est atteint.

Commence alors pour Michael et sa mère un deuil, qui trouvera un maigre réconfort dans les souvenirs.

Un roman que j'ai lu d'une traite!

Trois personnages principaux (Francis, Michael et leur mère) très différents, et pourtant également attachants de par leurs espoirs et leurs faiblesses.

Le contexte racial est là, omniprésent. C'est un récit profondément humain et touchant, qui parle d'une réalité toujours actuelle.

Cette réédition a l'avantage de nous offrir une nouvelle traduction en français du Québec.

Une parution à point nommé en février pour l'Histoire des Noirs!


Je veux le lire!

ENVIRONNEMENT TOXIQUE

Kate Beaton
Casterman BD
2023
Une lecture récente et enthousiaste de votre libraire,
Une chronique de
David

Quand Kate Beaton finit ses études en 2005, elle se trouve avec une dette d'étude qu'elle aimerait régler rapidement. Mais à Mabou, dans son Cap-Breton natal, les emplois payants ne sont pas nombreux.

Elle décide donc d'aller là où l'argent est: Fort McMurray, Alberta. Là-bas, en travaillant fort, elle pourra rapidement se libérer de sa dette et ensuite chercher du travail dans son domaine. Mais elle intègre un monde complexe où la toxicité n'est pas que dans l'environnement extérieur.

Dans ce pavé, Beaton raconte les violences anodines d'un monde dicté par les exigences capitalistes d'une industrie qui ne fait que peu de cas des environnements humains ou physiques. Elle chronique aussi le sexisme ordinaire mais omniprésent auquel elle a dû faire face (comme toute les femmes rencontrée dans ce livre d'ailleurs).

La grande force de cette bande dessinée c'est la patience et le discernement avec lesquels Kate Beaton raconte cet épisode de sa vie. Elle y dénonce bien entendu des situations et des comportements horribles et nauséeux : on bouille parfois de rage à la lecture de ce qu'elle a subi et de la façon dont c'est reçu par les employeurs. Mais elle constate également que la dignité des gens et des relations qu'ils entretiennent est dès le départ foulée au pied par la logique industrielle.

Je veux le lire!

CHAUFFER LE DEHORS

Marie-Andrée Gill
La Peuplade
Une lecture récente et enthousiaste de votre libraire,
Une chronique de
Marjolaine

L’amour, ce sentiment qu’on retrouve partout même lorsqu’il se fracture, Marie-Andrée Gill a su le consigner dans son dernier recueil, « Chauffer le dehors ».

Elle y raconte l’amour et la rupture dans un même souffle, « une forêt vierge et une coupe à blanc dans la même phrase ». Elle sait raconter le doux-amer des relations qui n’ont pas réussi à s’envoler ensemble, mais aussi le refuge qu’offre le dehors au dedans magané. Toute sa poésie est profondément ancrée dans les référents anodins à notre quotidien comme ces bols de macaronis avec des saucisses dont on n’arrive pas à se lasser.

Marie-Andrée Gill a su offrir un point de vue audacieux sur l’impossibilité de l’amour et sur les espaces qui le contiennent. Un incontournable selon moi!

Je veux le lire!

LES AVENTURES D'ALPHONSE LAPIN

Jean-Claude Alphen
Éditions D'eux
Une lecture récente et enthousiaste de votre libraire,
Une chronique de
Sylvain

En montgolfière, avion, vélo, parapente ou taxi, et au gré des imprévus, Alphonse Lapin nous emmène avec lui dans un tour du monde!

Le nouvel album de Jean-Claude Alphen est une fois de plus une grande réussite!

Que l'on soit adulte ou enfant, on a autant de plaisir à reconnaître qu'à découvrir les lieux et paysages.

Dans ce carnet de voyage, le pouvoir des images est saisissant. Aucun mot: place aux illustrations qui évoquent sensations et émotions, et parlent d'elles-mêmes!

Jean-claude Ramos Alphen réussit un bel équilibre entre des dessins fidèles à la réalité et un superbe trait de crayon libre et expressif. Et à cela s'ajoute un sourire en coin, un trait d'humour malicieux dans certains clins d'oeil "animaliers"...

Mes planches préférées sont certainement celles des montagnes du Bouthan: à vous de trouvez celles qui vous parlent le plus, à vous ou votre enfant!

Je veux le lire!

AGAMEMNON IN THE RING

Hilaire St-Laurent
Les éditions de Ta Mère
Une lecture récente et marquante pour votre libraire,
Une chronique de
Marjolaine

Agamemnon, après une carrière légendaire de lutte, annonce sa retraite. Alors qu'il devait être intronisé au Temple de la Renommée lors d'une cérémonie, trois lutteurs de Troie-Rivières interrompent brusquement l'événement.

Cette adaptation de la guerre de Troie, qui mêle la tragédie grecque et le gala de lutte, offre un spectacle spectaculaire sans précédent, notamment grâce à ses alexandrins et ses chansons.

Pour ceux et celles qui redoutent la pièce poétique,

Ses alexandrins et ses rimes systématiques,

Ou la forme théâtrale qui peut sembler complexe,

Si vous avez franchi le cap jusqu'à ces vers,

Then cette lecture ne devrait pas être un enfer!

Hilaire St-Laurent a su manier avec brio les codes du théâtre grec afin de lui donner une touche moderne absolument délicieuse. Les éléments clés du théâtre classique sont respectés, parfois avec subtilité, parfois très littéralement (ne parlons surtout pas du chœur composé de Joey HEART, Martine FRANCOEUR et Gilles VADEBONCOEUR), donnant à l'ensemble de la pièce un deuxième degré de lecture qui saura assurément plaire aux amateurs et amatrices de tragédie.

Hilaire St-Laurent nous offre une adaptation audacieuse de la guerre de Troie, à la fois amusante et rafraîchissante pour le paysage littéraire québécois.

Je veux le lire!

CE QUE JE SAIS DE TOI

Éric Chacour
Éditions Alt
Une lecture récente et marquante pour votre libraire,
Une chronique de
Sylvain

Le Caire - Égypte, les années 80: Tarek fait des choix qui lui sont finalement dictés par le cadre familial, déterminés par les contraintes sociales. Il va devenir médecin comme son père, va se marier comme le veut la tradition... Mais une histoire d'amour avec un jeune homme d'un autre milieu va mettre à terre les certitudes et faire prendre conscience à Tarek du carcan dans lequel il vit...

Voilà en quelques mots le résumé!

Éric Chacour nous offre ici un roman social fort et une magnifique histoire humaine!

J'ai eu besoin de quelques pages pour m'habituer à la narration au "tu", avant d'être complètement pris dans ce récit qui mèle le quotidien, la lumière, les odeurs du Caire, et les émotions des protagonistes.

Une écriture raffinée, élégante, au service d'une histoire d'une grande sensibilité...

Ah, un dernier détail: c'est un 1er roman!

Bravo et merci à Éric Chacour

Je veux le lire!

Journal inquiet d’Istanbul – Volume 1

Ersin Karabulut
Dargaud
Une lecture récente et marquante pour votre libraire,
Une chronique de
David

Comment un contexte social influence-t-il une œuvre, un artiste? Comment un artiste peut-il influencer la société dans laquelle il crée? Ces deux questions trouvent en partie réponse dans cette incontournable bande dessinée de Ersin Karabulut, publiée en français chez Dargaud.

Ersin vient d’une famille d'enseignants laïques d’Istanbul. La logique de l’ascension sociale convenable veut en faire un ingénieur mais c’est le dessin et la bande dessinée qui sont ses passions.

Son père respecte finalement cette vocation, mais attention : ‘’ Ne te mêle pas de politique mon fils’’!

Mais seuls des journaux satiriques hyper-politisés acceptent ses dessins…

Ce récit croise habilement deux trames : celle du destin d’un jeune homme qui veut vivre de sa passion pour le dessin d’abord. De l’autre, celle d’une société qui se radicalise de manière sourde et insidieuse. Jusqu’à ne plus tolérer une parole citoyenne critique.

Le dessin à la ligne claire de Karabulut est superbe, vivant, avec une utilisation très juste des couleurs. La légère touche ‘’cartoonesques’’, dans les expressions du visage principalement, finit de rendre le tout vraiment accrocheur.

Amateurs de ‘’L’arabe du futur’’, soyez à l’affût!

Je veux le lire!

TOUS LES VIVANTS

Roman Muradov
Dargaud
Une lecture récente et marquante pour votre libraire,
Une chronique de
Marjolaine

"Tous les vivants" est une bande dessinée fascinante qui explore les thèmes complexes de la vie et de la mort.

L'histoire suit une jeune femme qui, après s'être suicidée, obtient étonnamment le droit de revenir à la vie et chez elle. Sa réalité demeure terne et monotone, mais avec une différence frappante : elle peut désormais voir les fantômes de tous ceux qui sont décédés, y compris le sien. Ce concept fascinant est habilement exploité dans l'intrigue alors qu'elle découvre les avantages inattendus de cohabiter avec son propre fantôme. De fait, grâce à son double, la protagoniste parvient à reprendre le dessus sur sa vie et apprend aussi à s'aider elle-même. Les différents personnages qu'elle rencontre s'expriment souvent à demi-mot, créant une atmosphère incertaine où le temps semble ralentir et la vie se suspendre.

Ce qui m'a le plus marqué est le style de dessin, empreint de douceur et de tremblements, qui ajoute une dimension supplémentaire à l'histoire en créant une atmosphère captivante et énigmatique. Les couleurs pastel de la vie se démarquent du rouge et du noir du purgatoire. Les dessins, pour la plupart inachevés, suggèrent les contours fantomatiques des personnes (vivante ou non?) et des objets à travers des esquisses. Les traits effleurent les pages, reflétant parfaitement le caractère incertain de cette deuxième vie. On peut dire que le dessin révèle juste ce qu'il faut pour comprendre l'essentiel et invite, ultimement, à projeter nos réflexions à travers l'histoire de la jeune femme.

Il est indéniable que "Tous les vivants" offre une perspective unique sur la vie après la mort qui vaut le coup d'œil!

Je veux le lire!

VOIR MONTAUK

Sophie Dora Swan
Éditions La Peuplade
Une lecture récente et enthousiaste de votre libraire,
Une chronique de
Marjolaine

En bref : De retour dans son pays natal après une longue absence, une femme prend soin de sa mère tombée malade. La veille de son hospitalisation, sa fille lui fait une promesse : l’emmener à Montauk, quand tout ira mieux.

Ce flirt entre la prose et la poésie raconte avec justesse et sensibilité la relation qui lie une mère et sa fille à travers la maladie et, plus précisément, la dépression. Que ce soit en quelques mots ou en petits paragraphes, l’auteure rend avec nuance les idéations suicidaires de la mère, mais aussi l’impact de sa détresse psychologique sur sa fille.

Malgré l’épuisement et la frustration des personnages, on sent aussi l’espoir que ça ira mieux grâce à cette promesse : aller voir Montauk ensemble.

À lire si :

  • le sujet te parle
  • les formes d’écritures éclectiques te parlent
  • avoir plein d’émotions te parle
  • tu me parles (j’en parle toujours)
Je veux le lire!

LE VIOLON D'ADRIEN

Gary Victor
Mémoire d'encrier
Une lecture récente et enthousiaste de votre libraire,
Une chronique de
Sylvain

"Le violon d'Adrien" raconte le parcours d'un enfant qui rêve de devenir violoniste. Dans une Haïti marquée par la pauvreté, le contrôle et la répression par un pouvoir dictatorial, Adrien est amené à faire des choix déchirants et à assumer certains sacrifices pour atteindre son objectif, mais aussi survivre et s'affranchir.

Dans ce quotidien vient se greffer un réalisme magique troublant et fascinant, où se mêlent rêves, fantasmes et cauchemars. On suit alors Adrien dans une voie qui sonde les frontières poreuses du songe et de la réalité.

Le romancier haïtien Gary Victor nous offre ici un roman social, un récit initiatique fort d'un enfant à la croisée des chemins vers l'âge adulte.

Pour ma part, c'est une découverte multiple; celle d'un auteur, d'une culture et d'un imaginaire populaire qui m'étaient inconnus... Une fois de plus, Mémoire d'encrier fait un travail éditorial précieux!

Je veux le lire!

LA RIDE

Simon Boileau et Florent Pierre
Dargaud
Une lecture récente et enthousiaste de votre libraire,
Une chronique de
David

Simon est livreur à vélo à Paris. Quand l’application qui gère ses déplacements lui annonce qu’il a parcouru la distance Paris-Katmandou un déclic se passe dans sa tête. Pas question de laisser le plaisir du vélo ainsi aliéné par le travail : c’est de l’aventure que ça prend!!

Il appelle son ami Florent. Pour lui aussi le timing est bon : respirer un coup de liberté avant de débuter sa carrière dans une grosse boite.

Ils enfourchent donc leur vélos et se mettent à mouliner, direction la Bourgogne!

''La Ride'' est à la fois un hymne au vélo, à l’esprit d’aventure, à l’amitié, à la lenteur et à la campagne.

Le périple des deux amis permet d’écorcher doucement au passage le modèle occidental de développement, c’est-à-dire de destruction, du territoire.

Une magnifique road-bande dessinée qui donne une féroce envie d’aller respirer le grand air et de pédaler jusqu’au bout de soi-même!

Je veux le lire!

PATRIA

Fernando Aramburu
Actes Sud, Babel
Une lecture récente et enthousiaste de votre libraire,
Une chronique de
Sylvain

Deux familles inséparables… jusqu’au jour où l’un des deux pères – Le Txato – est  assassiné par l’ETA, probablement de la main du fils de l’autre famille.

Nous sommes dans le Pays Basque au nord de l’Espagne; à une époque où l’ETA mène une lutte armée, et souvent sanglante, pour l’indépendance de cette région.

Le roman commence en 2011 : l’ETA vient d’annoncer la fin de la lutte armée. Bittori, la veuve, décide de retourner dans son village, lieu du meurtre du Txato, bousculant le statu quo dans lequel se sont murés les membres des deux familles.

Fernando Aramburu nous livre un roman à la technique remarquable, ancré dans le quotidien d’une Espagne aux traditions fortes.

En sondant les souvenirs et la conscience des protagonistes, en leur donnant tour à tour la parole, l’auteur nous incite à l’empathie et à une vision non manichéenne. Peut-on continuer à aimer un être qui a commis un geste que l’on condamne? Peut-on accepter le repenti d’une personne qui nous a durablement blessé?... À cela s'ajoute une intrigue bien menée, l'auteur entretenant habilement notre envie de savoir et comprendre.

Un roman choral, un livre fleuve dont la trame narrative, humaine et dramatique, m’a captivé jusqu’au dernier mot!

Je veux le lire!

RÉSISTER ET FLEURIR

Jean-Félix Chénier et Yoakim Bélanger
Écosociété , 2023
Une lecture récente et enthousiaste de votre libraire,
Une chronique de
David

Une lecture récente et enthousiaste de votre libraire, David:

Cet essai sous forme de bande dessinée est magnifique dans son propos comme dans son esthétique et propose une véritable aventure humaine et intellectuelle.

Professeur de science politique au Collège de Maisonneuve, Jean-Félix Chénier nous invite à vivre un cours qu’il a monté et présenté à ses étudiants en 2020. Convoquant à la fois des oeuvres de littéraires, de philosophes comme les réflexions de citoyen.nes, il positionne la société actuelle sur un axe entre la dystopie et l’utopie.

Chénier ancre efficacement la question dans un exemple très concret : la lutte de résidents du quartier Hochelaga-Maisonneuve pour la conservation et l’habilitation d’un terrain vague contre l’entreprise Ray-Mont Logistiques qui souhaite développer un projet d’entreposage et de transit pour des milliers de conteneurs. Difficile de trouver un conflit plus exemplaire de l’opposition contemporaine entre communauté et corporatisme, action concrète citoyenne et inaction des politiques, entre la vie des écosystèmes et le néolibéralisme sauvage.

La mise en image par Yoakim Bélanger est très colorée et envoûtante. Elle réussit à exprimer cette tension entre utopie et dystopie, entre autre en balançant entre réalisme et métaphore.

Résister et fleurir est un livre vraiment réussi! Il est non seulement porteur d’une réflexion nécessaire mais aussi d’un espoir touchant et inspirant.

Je veux le lire!